Permis moto : comment l’obtenir ?

Quand on veut avoir un permis moto, on sait à peu près qu’il est nécessaire de passer un examen de code et de conduite. Cependant, à part ces points très généralistes, on ne connait pas les détails. On ne sait pas où passer son permis moto, qu’est-ce qu’on doit faire durant l’examen, où on doit le faire, quel type de permis peut-on avoir, etc.

Les types de permis moto et le passage à l’examen du code de la route

Depuis janvier 2013, les permis moto ont été répartis sur 3 catégories. On peut demander un permis A, A1 ou A2 dans ce cas. Le permis A se destine aux personnes qui ont moins de 21 ans et qui ne pourront donc, conduire qu’une certaine catégorie de moto, ne dépassant pas les 34 chevaux et qui ont une puissance inférieure ou égale à 25 KW. Le pilote de ce type de moto et qui veut avoir accès à permis A devrait voir sur la carte grise de son véhicule la mention MTT1 qui signifie que la moto est d’une faible puissance. À partir de l’obtention du permis A, le conducteur ne pourra monter en puissance et demander un permis  permis-AA1 ou A2 qu’après 2 ans. Dès lors qu’il aura 21 ans ou plus, il pourra demander un permis A1 ou A2 où il aura l’occasion de monter et piloter une moto plus performante. Il faut également noter que lors de l’accès au permis A, le pilote n’aura que 6 points au total sur son permis. En cas d’infraction, ces points seront enlevés progressivement. Si ce n’est pas le cas, il peut gagner 2 points par an. Concernant le code de la route, il s’agit des codes théoriques que le motard devra apprendre par cœur. Il fera l’objet d’un examen strict qui se nomme ETG et avant laquelle le futur motard procédera à une formation qui lui permet d’apprendre et d’avoir des explications claires sur la signification des codes de la route. Un échec à l’examen du code signifiera que l’apprenant ne pourra pas avoir son permis.

L’examen de la circulation et du plateau

Si vous passez l’examen du code, vous passerez ensuite par l’épreuve du plateau. C’est un examen pratique qui se déroule hors circulation, mais sur un circuit fermé. Sur la piste en circuit fermé, l’apprenant devra passer 3 épreuves qui seront notées par des lettres A, B ou C. Chaque épreuve dans ce cas, sera éliminatoire si l’apprenant obtient la note minimale, c’est-à-dire, C. Durant ces épreuves, on le notera concernant la manipulation de la moto sans démarrage du moteur. Il y a aussi le pilotage de la moto à une vitesse lente, et sa conduite à une vitesse normale. examenDurant chaque épreuve, des parcours précis devront être passés et proposés par l’examinateur. Lors de cet examen de plateau, il sera aussi nécessaire de faire une épreuve de test oral dont les questions seront issues d’une fiche que l’apprenant devra savoir par cœur. Et enfin, pour l’examen en circulation, vous serez amené à rouler sur route et en situation réelle. Cette dernière ne pourra se faire que si vous avez passé l’examen du plateau et vous serez accompagné par un moniteur durant toute la durée de l’épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *